CNESER du 15 novembre 2022

Lors de cette séance du CNESER étaient examinés le projet de décret relatif à la procédure dématérialisée de recrutement en première année des formations conduisant au diplôme national de master et le projet d’arrêté relatif aux modalités d’application de la procédure dématérialisée de recrutement en première année des formations conduisant au diplôme national de master, c’est-à-dire la plate-forme « Trouver mon master ».

Au nom de la confédération FO et de FO ESR, la représentation FO a fait la déclaration qui suit.


CNESER du 15 novembre 2022

Déclaration FO sur le budget 2023

Comme les années précédentes, FO par ses votes s’exprime sur le budget 2023 dans son ensemble et non uniquement sur sa répartition.

Ce budget nous est présenté par le ministère comme un budget en augmentation, et ce serait bien sûr grâce à la LPR. Mais les chiffres sont têtus, globalement pour le MESR, une augmentation de 4,34 % du budget 2023 en euros courants alors que l’inflation 2022 est au minimum de 6,2 %, c’est une baisse de 1,78 % au minimum (soit une baisse d’à peu près 442 M€).


Réunion du comité de suivi du protocole d’accord sur les carrières et les rémunérations du 14 novembre

Déclaration FO ESR

Madame la ministre, merci pour votre invitation à cette réunion.

En préambule FO ESR rappelle que notre confédération FO est attachée au dialogue contractuel dans le privé. C’est à dire à la possibilité de signer des accords, qu’ils soient interprofessionnels, de branches ou d’entreprises.


CROUS de PARIS : UNE GRÈVE EXEMPLAIRE

Des premiers résultats encourageants et à confirmer
FO maintient son préavis de grève de 60 jours

Rappel chronologique des faits :
- rentrée 2022 : rentrée catastrophique au CROUS de Paris, notamment en restauration (= sous-effectifs, postes vacants, conditions de travail exécrables, etc…)


Dans les universités, les organismes de recherche, les CROUS,
pour l’augmentation des salaires :
Réunissons-nous, décidons la grève dès le 18 octobre !

La grève dans les raffineries Total Energies et Esso-ExxonMobil s’étend malgré la réquisition décrétée par le gouvernement Macron, inacceptable remise en cause du droit de grève. Les motions de soutien aux grévistes se multiplient, notamment de la part des syndicats, fédérations, unions départementales Force Ouvrière ainsi que de la confédération.

Les salariés des raffineries, en grève pour obtenir des augmentations de salaire au moins au niveau de l’inflation, ont raison, notamment au moment où Total Energies a réalisé plus de 30 milliards de dollars de bénéfice, alors que le PDG s’est augmenté de 50 % et qu’un dividende exceptionnel de 2,6 milliards dès 2022 a été attribué aux actionnaires !