Déclaration FO au CNESER du 17 septembre 2019

Force Ouvrière ne pense pas qu’on puisse « envisager cette rentrée avec confiance » comme l’a déclaré Madame la Ministre à l’université d’été de la C.P.U. Partout les collègues sont confrontés à des surcharges de travail, les droits des personnels sont de plus en plus bafoués par les établissements autonomes sans que le ministère n’intervienne, et de nombreuses situations hors norme perdurent comme à SupMéca ou la moyenne des heures complémentaires par maitre de conférence est de 134h.


Compte rendu de l’entrevue du 10 septembre 2019
avec Mme Pauline Pannier, directrice adjointe de cabinet

Une délégation de FO ESR a rencontré sur son invitation la nouvelle directrice adjointe de cabinet du MESRI (qui fait office de conseillère sociale) le 10 septembre.

La directrice adjointe nous a informés que, lors de la séance d’installation du CNESER du 17 septembre, la ministre, Madame Vidal, lancerait officiellement une concertation qui devrait aller jusqu’à janvier dans le cadre de la préparation de la loi de programmation de la recherche. La loi serait présentée en janvier 2020 puis suivra le débat parlementaire pour adoption, l’objectif étant que la loi s’applique au 1er janvier 2021.


Rentrée 2019 : dans les universités, réductions et régressions !

En cette rentrée 2019, la situation dans les universités, comme dans l’ensemble de l’enseignement supérieur et de la recherche, s’est encore dégradée, résultat de l’autonomie, de la LRU, de la loi ESR, des réformes des diplômes et des politiques de restructurations/fusions liées aux IDEX ou I-sites. Ce n’est pas une affirmation générale, c’est un constat, exemples à l’appui.

Partout les collègues sont confrontés à des surcharges de travail croissantes. Quelques exemples seulement :


Loi de transformation de la Fonction publique, réforme des retraites : disparition du statut et de la notion de fonctionnaire d’État

Plus de précarité, plus d’arbitraire, moins d’égalité.

Concrètement pour les BIATSS cela signifie


Déclaration FO, CGT, FSU, SUD au CTMESR du 8 juillet 2019

FNEC FP-FO (FO ESR), FERC CGT (CGT FERC Sup, SNTRS CGT, CGT INRA et UN CGT Crous), FSU (SNESUP, SNCS) , Solidaires (SUD Éducation et SUD Recherche-EPST)

Des centaines de professeurs du secondaire ont décidé de se mettre en grève afin de protester contre la réforme du baccalauréat et du lycée. Dans ce contexte, les professeurs n’ont pas transmis leurs notes parce qu’ils étaient en grève. Ils ont été rejoints par d’autres, soutenus par les décisions des AG. D’autres professeurs enfin, présents aux jurys, ayant refusé d’appliquer des consignes illégales brisant l’égalité entre candidats, se sont vus menacés par la hiérarchie prête à tout pour publier des résultats dans n’importe quelles conditions.