Congé pour projet pédagogique : reconnaissance ou entourloupe ?

Alors que la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche lançait il y a plus d’un an la concertation sur la reconnaissance de l’engagement pédagogique des enseignants-chercheurs, l’arrêté créant le congé pour projet pédagogique a été signé par la ministre le 30 septembre 2019.

Dans la concertation, ce nouveau congé avait été présenté comme un équivalent des CRCT, mais destiné à la mission d’enseignement, ce qui doublerait les CRCT.


PROJET DE LOI DE PROGRAMMATION DE LA RECHERCHE

FO ESR a eu raison de ne pas cautionner l’opération du gouvernement :
les rapports des commissions nommées par le 1er ministre sont entièrement dirigés contre nos statuts.

Depuis plusieurs mois, les personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur ont été invités par les directions des établissements publics de recherche à contribuer aux rapports de trois groupes de travail destinés à préparer une future "loi de programmation de la recherche".


RENTREE 2019 : FO alerte les collègues sur les dégâts collatéraux
qu’implique la mise en place de la fonctionnarisation des PO.

Pendant plus de deux, ans le syndicat FO ESR a dit et écrit que la fonctionnarisation des Personnels Ouvriers des CROUS se faisait sur le dos des anciens et des agents qui resteront contractuels (par choix, obligation ou nécessité) et que les signataires du protocole de 2017 avaient ouvert la boite de pandore de la remise en cause des droits et conditions de travail de l’ensemble des personnels.

Aujourd’hui, on ne peut que constater les premiers dégâts qu'occasionne cette mise en place.


CTMESR du 26 septembre 2019
Déclaration liminaire FO ESR

Avec l’acte II du quinquennat, le gouvernement et les administrations annoncent que désormais on allait prendre le temps de concerter, qu’il n’y aurait plus de passage en force.

Mais en réalité, cette rentrée est marquée par la promulgation cet été de la loi de transformation de la fonction publique et la parution du rapport Delevoye sur la destruction des 42 régimes de retraites.


Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ont tout
à perdre avec la mise en place d’un système de retraites par points
Défendons nos régimes de retraite, défendons la solidarité entre les générations,
exigeons de nouveaux droits

Sous couvert d’uniformiser les systèmes de retraite, l’objectif affiché de la réforme du gouvernement Macron est de bloquer définitivement la part des richesses que nous affectons collectivement aux retraites, à 14 % du PIB. Comme le nombre de retraité·e·s augmentera de 35 % d’ici 2050, le montant de nos retraites sera automatiquement revu à la baisse.