Crise sanitaire : Plutôt que de fournir les moyens humains et matériels le gouvernement préfère restreindre les capacités d’accueil des universités

Le 5 octobre, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Mme Vidal, demande à tous les établissement d’enseignement supérieur de limiter à 50 % la capacité d’accueil des lieux d’enseignement, des bibliothèques, des lieux de restauration situés en zones d’alerte renforcée ou maximale.

La ministre demande également aux établissement de garantir la continuité pédagogique. Les personnels comme les étudiants savent que ce ne sont que des mots, ils savent que malgré les efforts de chacun la qualité de l’enseignement ne peut pas être la même qu’en présentiel.

Le décrochage risque de devenir massif !

En sous investissement chronique depuis des années, les établissements manquent de tout, d’enseignants, de personnels techniques et administratifs, de locaux. Malgré la crise sanitaire, malgré l’afflux de nouveaux étudiants, le gouvernement n’a pas investi massivement en cette rentrée comme c’était nécessaire, les moyens exceptionnels sont allés essentiellement à l’enseignement à distance.

Limiter les capacités d’accueil c’est forcément condamner au décrochage une bonne partie des étudiants.

Les enseignants doivent pouvoir enseigner à tous leurs étudiants !

FO ESR demande au ministère de prendre les mesures qui répondent à l’urgence de la situation et permettent le maintien de l’enseignement en présentiel :

Création massive de postes, attribution de nouveaux locaux !

Montreuil, le 6 octobre 2020

 Avec d’autres syndicats et organisations, FO ESR appelle à se réunir massivement en assemblées générales et à participer aux
manifestations le 13 octobre

Pour exiger l’abandon du projet de loi de programmation de la recherche
et les moyens nécessaires pour cette rentrée 2020

A Paris, départ à 15h de Jussieu, pour les autres régions se reporter aux informations locales
Un préavis de grève a été déposé pour cette journée