Non à l'escalade de la violence policière

Les organisations syndicales de l'Enseignement Supérieur et la Recherche soussignées affirment leur entier soutien à Gilles Martinet, doctorant en géographie de l'université Paris-III et ATER à l'UPEC, victime d'un acte de violence policière lors de la manifestation pacifique contre le projet de LPPR à l'occasion de la cérémonie des vœux de la ministre de l'ESRI le 21 janvier à la place du Trocadéro.

Nous dénonçons vivement la politique du gouvernement qui, face à la mobilisation des salarié.e.s et des étudiant.e.s, a comme seule réponse le recours systématique aux violences policières commises à l'encontre des manifestant.e.s.

SNTRS-CGT, CGT FERC-SUP, CGT-INRA, SNESUP-FSU, SNEP-FSU, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, FO ESR, SUD RECHERCHE EPST-SOLIDAIRES, SUD EDUCATION, UNEF, Solidaires étudiant-e-s, ALTERNATIVE.