FO ESR est présent dans les Universités, les IUT, les IUFM, les Ecoles d'Ingénieurs, les Grands Établissements, au CNRS, à l'INRAE, à l'IRD, à l'INSERM, dans les CROUS etc...
Il a vocation à syndiquer tous les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche quels que soient leurs statuts et leurs catégories.
Actualité

L’ « islamogauchisme » : un leurre pour refuser de répondre aux revendications ?

En s’en prenant à un supposé « islamogauchisme » qui serait présent à l’université, Frédérique Vidal a repris le refrain de Jean-Michel Blanquer. Alors même que le tollé était général contre ses prises de position et les mesures qu’elle envisage, elle a réitéré sa volonté de dépêcher une « enquête » ou « étude » sur ce thème : elle bénéficie donc du soutien du président Macron et du gouvernement. Ces atteintes aux libertés académiques et à l’indépendance des universitaires et des chercheurs, cette volonté d’instaurer une police de la pensée et un contrôle de conformité idéologique au sein même de l’université, participent d’une attaque d’ampleur en provenance des sommets de l’État.


Promotions et avancements, les personnels veulent être défendus, pas jugés !

Des experts au service de l’administration en lieu et place des commissaires paritaires au service de la défense de leurs collègues

La loi dite de « transformation de la fonction publique » du 6 août 2019 est en réalité une loi de destruction des garanties dont bénéficiaient tous les fonctionnaires dans leur carrière.
FO, 1e organisation syndicale de la fonction publique de l’État, s’y est opposée et en demande l’abrogation.


Le scandale PPCR : des centaines d’agents du CROUS bloqués au SMIC !!

Selon le gouvernement, la réforme « Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations » (PPCR) de 2017 avait pour objectif de « revaloriser les grilles salariales » dans l’ensemble de la Fonction Publique. De même le processus de fonctionnarisation des Personnels Ouvriers des CROUS était présenté comme une chance et un progrès pour les agents.

Dans les CROUS, les grilles des fonctionnaires (depuis 2017) puis celles des contractuels (en trois étapes : 2019, 2020 puis 2021) ont fait l’objet de ces « revalorisations ».
[Pour rappel, le « toilettage » des grilles PO n’avait fait l’objet d’aucune négociation entre le CNOUS et les organisations syndicales (OS) : seule une présentation lors d’un CTC (2019) avait permis le passage au vote des OS.
A l’époque, FO ESR avait voté CONTRE ce dispositif que nous jugions pas du tout à la hauteur.]